Publié le 1 Mars 2007

   …Elle posait ses yeux sur moi d’une manière qui me parait tellement extravagante, j’ai commencé à mon tour de la toiser gentiment mais un moment Elle est disparue, pour chercher à mon avis une place entre la foule. Chaque fois j’ai pris la mauvaise habitude :  A savoir le fait de prendre le même poste qui donne sur la porte, la même façon d’égorger ma petite souris, également le même maudit manteau , le même casque afin qu’Elle réapparaisse  encore une fois devant mes yeux. Hélas !.
           Au sein de ma chambre j’ai éteint la lumière tout en essayant de dessiner dansma tête le  fantôme d’Elle,  ses yeux bruns, ses cheveux noirs, ses paroles douces, pour que je puisse fêter sa présence dans son absence. Tout à coup la porte s’ouvrait, elle m’a coupé le souffle d’un sentiment  que je n’ai jamais goûté. Derrière la porte j’ai entendu dire « votre breakfast est prêt » dit ma mère. 
 

٭ connectino est un mot qui est  créé sur la base de Cappuccino un chapitre entre autres d’un marocain à New York de l’écrivain Youssef Amine Alami.

                                                         

Voir les commentaires

Rédigé par raja abdelkader

Publié dans #mes textes

Repost 0