Publié le 19 Avril 2015

 

Essaouira-300x200.jpg

 

A  l’occasion de la célébration de 8 mars, la journée internationale de la femme, le journal “Le Monde Afrique” vient de rendre hommage à neuf femmes africaines qui font avancer l’Afrique comme en témoigne le  titre de l’article daté du 7 du mois de mars en cours.

L’initiative, qui se veut encourageante et fructueuse, a vu le jour suite aux impressions qu’elles ont laissées chez neuf des journalistes au  “Monde”.

Parmi ces femmes figure Souad Dibi, la femme qui vit depuis trente ans à Essaouira, elle  s’est distinguée par son humanisme; chose qui s’est concrétisée largement à travers les actions qu’elle mène en sa qualité de présidente d’une association. En effet, elle se trouve sur la tête de l’association El khair qui œuvre pour l’intégration de la femme dans le milieu socio-professionnel. Laquelle insertion se fait par le biais de formation  à  l’exercice d’un ensemble d’ activités génératrices de revenus, notamment  la cuisine, la pâtisserie, et autres services.

Agée de 48 ans, Souad Dibi, s’est engagée bel et bien dans ce projet ambitieux, pour lequel l’association conjugue moult efforts dans l’intention  de combattre la précarité enregistrée au niveau de la situation des femmes de la province d’Essaouira.

Par ailleurs, l’association féminine de bienfaisance a organisé dans les derniers jours passés une rencontre en partenariat avec l’institut français D’Essaouira à l’occasion de 8 mars.

L’activité, qui va de pair avec les orientations générales de l’association, consistait en la présentation d’un livre intitulé ״la cuisine, un art qui fait vivre״, un ouvrage dont le pari réside à faire montre de l’expérience d’un groupe de femmes qui ont changé leur vie grâce à l’art culinaire.

Voir les commentaires

Rédigé par raja abdelkader

Publié dans #Essaouira

Repost 0