l'exploitation des TIC dans l'enseignement.

Publié le 30 Juin 2009

 

 

 Le statu quo pédagogique au Maroc.

Force est de constater que le champ pédagogique  marocain connait ces dernières années  une espèce de détérioration qui a touché de manière ou d'autre les autres secteurs de la vie sociétale. En effet, il est communément admis que les programmes et les stratégies ne sont pas réellement couronnés de succès ce qui tire la sonnette d'alarme sur la réalité pédagogique au Maroc à laquelle il faut promptement pallier.

Le programme Génie figure parmi  les stratégies qui visent et  à donner une vie au processus d'enseignement/apprentissage et à  rendre ce vif domaine à la fois ouvert et proche des changements technologiques mondiaux.

Il est à ajouter également ou davantage que le programme Génie cible le fait de dépasser en quelques sortes la conception obsolète de l'opération pédagogique (le tableau noir et la craie blanche) tout en intégrant les techniques d'information et de communication dans l'enseignement.

Aperçu sur le programme Génie.

En application des instructions royales, le gouvernement marocain a adopté à partir de l'an 2005 une stratégie qui vise la généralisation des TIC dans  tous les établissements scolaires publics du royaume.

Ladite stratégie a trouvé manifestement ses expressions dans le lancement du programme Génie pour la généralisation des TIC dans l'enseignement. En fait, la philosophie du programme consiste en la formation des acteurs pédagogiques et l'équipement des établissements scolaires en salles multimédias (SMM).

Journées  de formation à Tata.

Dans le même ordre d'idée, la délégation provinciale de Tata  a organisé du 22 au 27 juin des journées de formation au profit des enseignants du lycée secondaire et collégial de la province dans deux lieux différents;  le nouveau lycée  et  le centre de formation des enseignants du primaire. Lesquelles journées tracent  comme objectifs  doter les bénéficiaires des mécanismes et des démarches fort adéquats pour une vraie intégration des TIC dans l'enseignement. De même, elles cherchaient à leur éclaircir les pistes dans l' intention de s'approprier la recherche, le traitement et l'usage des ressources numériques dans l'espace classe.

La formation était divisée en deux grandes parties que nous expliciterons ci-après:

1 : Module du  tronc commun:

Ce module s'est étalé sur deux jours à raison de six heures par jour. Comme son nom l'indique le module s'adresse à tous les acteurs pédagogiques. Le travail était sous forme d'ateliers.

Ce module se donnait comme tâche la sensibilisation des acteurs pédagogiques à l'importance de l'usage des TIC dans l'enseignement au même degré sinon advantage qu'aux emprises de cet usage sur la rentabilité de l'école marocaine.

2: Le module spécifique:

C'est au centre de formation des enseignants du primaire que les enseignants  ont inauguré la deuxième  partie de cette formation. Contrairement au premier module, le deuxième s'étale sur quatre jours cependant il observe la même méthode de travail.

La première journée avait comme but permettre aux enseignants de reconnaître les types de ressources numériques et de  déterminer la compatibilité de ces ressources avec les besoins des apprenants. En travaillant sur l'exemple du site pédagogique,  les bénéficiaires ont pu cerner les démarches convenables à l'obtention de l'information à partir des ressources numériques.

Quant à elle, la deuxième journée se fixait comme finalité le fait de permettre aux enseignants d'intégrer méthodiquement les ressources numériques dans l'espace classe, il était question également de préciser les retombées positives de l'usage des TIC sur la résolution des problèmes d'ordre communicatif.

En ce qui concerne la troisième journée, les enseignants étaient amenés à se familiariser avec l'usage des forums et les blogues pour des exploitations pédagogiques.

Pendant cette journée les formateurs n'ont pas raté de souligner les avantages des communautés pratiques qui visent à construire des relations d'appartenance et d'engagement au sein de la communauté attendu que la création d'une communauté pratique  est une raison de plus pour préparer une plateforme d'échange et de dialogue entre les membres de la communauté.

Pour clore ces journées de formation les bénéficiaires étaient appelés à reconnaître l'équipement d'une classe multimédia et à assimiler les stratégies pour une exploitation pédagogique de la SMM.

En guise de  conclusion, il est temps d'applaudir chaleureusement tous ceux qui ont contribué de manière ou d'autre à la réussite de ces journées de formation. Nous tenons également à remercier nos formateurs pour leur compréhension et leur patience.

Il est à préciser finalement qu'il faut prochainement  remédier aux failles organisationnelles (l'exclusion de quelques établissements, l'inconvenance du séjour) qu'ont connues ces journées.

Rédigé par raja abdelkader

Publié dans #enseignement

Repost 0
Commenter cet article

alex 01/07/2009 14:34

Le problème ne se pose pas seulement qu'au Maroc mais un peu partout