Des enfants volent dans le ciel du lycée collégial Bani

Publié le 26 Décembre 2009

PICT0053
      Après avoir inauguré son programme annuel par des activités aussi diverses que variées, le club culturel du lycée collégial Bani a organisé une soirée cinématographique destinée aux élèves du collège. La soirée a eu lieu le samedi 26 décembre au réfectoire de l’internat. La soirée cinématographique se fixait comme objectifs le fait d’initier les élèves au septième art d’un côté et de les familiariser avec le cinéma iranien d’un autre côté.

La soirée s’est ouverte sur une intervention où il était question d’évoquer les trois axes suivants :

PICT0012

Début du cinéma iranien :

         En comparaison avec le cinéma  marocain qui a vu le jour au cours de  la deuxième moitié du siècle dernier grâce à Wachma ( Trace) de son réalisateur Hamid BANANI, le commencement du cinéma iranien remonte à l’aube du XX siècle. En effet la visite de Shah Muzaffar Al Din de la ville française  Contrexéville était un événement crucial dans l’histoire du cinéma iranien vu qu’au  cours de cette visite le souverain iranien a assisté à une projection cinématographique qui a fait découvrir au souverain la beauté du cinéma français de l’époque ce qui l’a conduit à demander à son photographe d’acheter une caméra. Une fois ils retournaient à l’Iran ; ils décident de produire quelques films à propos des animaux et des fêtes nationales. De surcroît, la création de la première salle cinématographique en  1904 a favorisé davantage les productions cinématographiques de l’époque.

Le cinéma populaire de 1950 :

         Dans cette période les productions se sont penchées sur la vie et les problèmes  des classes populaires, Le Vagabond et La Mère d’Ismail KORHAN sont entre autres les films qui ont incarné cette tendance.

Les  réalisateurs iraniens :

          Le cinéma iranien se distingue par ses réalisateurs célèbres au niveau mondial : Faraj Lah SALHACHOUR, Mohsin MAKHMALBAF, Samira MAKHMALBAF et Majid MAJIDI figurent parmi ces réalisateur qui ont donné un rayonnement maximal au cinéma iranien via des films tels que : Le Silence, la Pomme, Le prophète Yousouf, Les enfants du Ciel.

       La soirée cinématographique s’est terminée sur la projection de "Les Enfants du Ciel" de Majid MAJIDI qui s’est donné entièrement à l’art dès son jeune âge. Les Enfants du Ciel est le deuxième film de MAJIDI après Baduc le premier film qui a eu des prix tant  au niveau national que  mondial. Le film met en scène l’histoire de deux enfants qui doivent se partager une même paire de chaussure pour aller à l’école. Reste à dire que les élèves ont beaucoup apprécié l’histoire du film chose qui s’est manifestée amplement  dans leurs réactions récoltées lors du débat.

14824-b-les-enfants-du-ciel

Rédigé par raja abdelkader

Publié dans #Cinéma

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Naim 31/12/2009 19:56


Tu ne peux pas imaginer mon plaisir en lisant ce billet. Bravo et bonne année.


Asmae Oulkadi 31/12/2009 19:42


" Les enfants du ciel " c'est vrai je crois que c'est un beau titre !