Le découvreur des Regraga élargit le champ de découverte d’Essaouira par des Rivages de Pourpre

Publié le 4 Juin 2016

 

Mana-300x206.jpg

 

 

Abdelkader Mana, “Le découvreur des Regraga” vient de lancer un nouveau défi de découverte, un autre pèlerinage voit le jour après un premier unique qui a donné naissance au livre    ״Les  Regraga ״ ; un ouvrage dont l’approche parait fort judicieuse et d’une profondeur analytique notable  comme en témoigne le chercheur français Manoël Pénicaud et Abdelkbir Namir dans des travaux  sur la région.

Dans son nouveau pèlerinage intitulé “Les Rivages de Pourpre, Essaouira-Mogador״ et paru aux éditions Casa express, Abdelkader Mana présente aux lecteurs une promenade à diverses facettes où s’imbriquent poésie, littérature, histoire, sociologie, musique,  légendes, traditions, culture et bien d’autre aspects de la richesse d’une ville des plus anciennes et antiques du Maroc.


Il convient de signaler que l’auteur est  né à Essaouira, et a consacré de nombreuses années à l’ethnographie de cette ville et de sa région. D’ailleurs il a écrit, comme étant journaliste, un bon nombre d’articles sur la culture populaire du Sud  Marocain y inclus Essaouira.

En deçà de sa supervision de la réalisation de documentaires sur la musique, la Guerre du Rif et Taza pour le compte d’une chaine marocaine, Abdelkader Mana a publié divers livres, autour  d’Essaouira, Gnaoua, peinture contemporaine et le Daour des Regraga qu’il a observé  minutieusement et de très près avec l’œil d’un ethnographe et sociologue.

Rédigé par raja abdelkader

Publié dans #mes textes

Repost 0
Commenter cet article