Le hameau d'Imi Outou

Publié le 2 Décembre 2009

Le toponyme  Imi Outou: Tentative d'explication

Imi Outou est en principe  un mot relevant de la langue amazigh et que l'on peut expliciter comme ci-après:

- Imi: la bouche (l'issue).

- Outou: les bornes ou  les frontières d'une terre.                      

Il est à préciser que le toponyme Imou Outou pourrait signifier l'issue      d'un terrain où on faisait éventuellement des travaux agricoles.  L’idée des bornes peut révéler, de surcroît,  le fait que la région connaissait des situations conflictuelles  ce qui obligeait le recours au traçage des frontières de chaque Douar.

Situation géographique

Au pied de la chaîne montagneuse Bani,  qui fait partie intégrante de l'anti-atlas, s'installe Imi  Outou. Il s'agit d'un douar qui appartient à la commune urbaine de  Fam EL Hisn. Au niveau de la population, le douar figure en quatrième position précédé d'Imi Ougadir, Icht et le centre administratif avec un nombre de l'ordre de 390 habitants comme en témoigne le dernier recensement.

A l'encontre du centre administratif qui commence à s'enjoliver de temps en temps, l'habitat au douar et essentiellement traditionnel. En effet, les maisons d'Imi Outou sont construites à base de matériaux purement archaïques comme la boue et les pierres que prodiguent les montagnes entourant  le douar, la raison de tel choix trouve sa justification dans l'approche pécuniaire d'une part et le climat d'autre part.

Quand à lui, le climat (semi-aride) se caractérisé par une froideur remarquable pendant la période hivernale  et une chaleur qui dépasse  40°   pendant les deux premier mois de la saison estivale. 

Le mythe d'un saint:

Le saint du douar est Nommé le pèlerin Abdessalam  EL Baghdadi Moul  BANI, les histoires orales le présente comme étant une personne  venue de la Mecque juchée sur son chameau, une fois  arrivé a Imi Outou, les hommes du hameau découvre qu’il est mort sur le dos de son  chameau. Du coup,  il fut enterré par les hommes de l’époque  pour devenir à nos jours un lieu de rencontre pour moult familles, celles-ci visent le marabout dans le dessein d'avoir la baraka d'une part  et pour guérir d'un certain nombre de maladies d'autre part.

Rédigé par raja abdelkader

Publié dans #art

Repost 0
Commenter cet article

Asmae Oulkadi 03/12/2009 20:45


Salut ; j'ai jamais viiter cette place mais je crois maintenat j'ai dess infos sur elle 
          Abientôt