Le moussem de Tamanarte ; une rencontre culturelle par excellence.

Publié le 19 Septembre 2010

 

tamanarteTamanarte*   Abrite du   20 au 24 septembre 2010 le moussem  du saint Sidi Mhamed Ben Brahim ETAMANARTI ; la personnalité  à laquelle  consacre  Mohamed Elmokhtare Soussi une partie du septième tome de son ouvrage Elmaasoule.  Il y  met, en effet,  la lumière sur l’impact de ce saint sur la vie des habitants de la région en tant que savant et vulgarisateur en matière de religion.

darihCertaines sources orales avancent que le moussem était au début  un carrefour à vocation religieuse et agricole ;  ce qui laisse entendre que le moussem était visité pour voir le mausolée du saint de Tamanarte  dans un premier lieu, et pour la vente et l’achat des produits agricoles (les dattes, les céréales, le henné à titre d’exemplification).    Cependant, à nos jours le moussem se révèle une occasion à ne pas rater pour découvrir la facette socio-culturelle de Tamanarte en particulier et  des régions de Tata en général. 

La version du moussem  de cette année, qui est  organisé par  l’association Agrad pour  le développement et la coopération  et parrainé  entre autres par la société Coca-cola, est apparemment riche. Contrairement aux versions précédentes, la rencontre s’étale sur 5 jours successifs.

association AgradL’ouverture du moussem aura lieu le lundi 20 septembre à partir de 16 heures pour céder la place à une conférence portant sur l’histoire de la région de Tamanarte. La première journée du moussem finira par un plat artistique assurée par les filles d’Agrad.

Le mardi connaitra le coup d’envoi d’une exposition au domicile de l’association Agrad, laquelle activité sera suivie d’une visite de “Lmawdaâ” . Notons que la journée s’achèvera sur une  soirée artistique  animée par un groupe d’Ahwach (la version féminine) et des groupes locaux à savoir “  Nojoum  Tamanart et Aït Lâti ”.

Quant au mercredi,  on  procédera,  après l’ouverture de l’exposition, à la présentation du  grand plat de couscous au domicile de l’association. En outre, Mr Ibrahim AGZAL donnera une conférence sur les poètes de Tamanarte et l’histoire de Sidi Mohammed   Ben Brahim ETAMANARTI. Après le visionnage d’une vidéo où il sera question de présenter les différents douars de la région de Tamanarte, les visiteurs auront l’occasion d’assister à une veillée artistique animée par un groupe d’Ahwach D’Agrad.

Le quatrième jour du moussem donne aux visiteurs un rendez-vous avec la présentation du grand plat de “ Badaz” et  la  fantasia. Ajoutons qu’à partir de 18 heures Ahmed ASSIDE interviendra sur le thème de la situation de la langue et culture amazighs : résultats et horizons.   La journée va tirer ses rideaux sur la diffusion d’une vidéo sur le Douar d’Agrad ainsi qu’un plat musical ( Ahwach avec la participation d’Indamane).

La journée de clôture comprend des activités diverses qui s’ouvrent sur la présentation du  grand plat de “ Takla” suivie d’Ahwach dans sa version féminine.

La tradition ancestrale  Hawi se fera à partir 10 heures. Pendant le soir, les visiteurs seront conviés à trois activités qui sont respectivement :

Elharma d’Aït Ali. (Elharma :  sorte de danse folklorique de la région)

Présentation d’une vidéo sur Le moussem.

Ahwach avec la participation d’Indamane.

Il est incontestable que le programme de cette année est  prometteur dans le sens où il se fixe comme gageure le fait de présenter aux visiteurs le patrimoine historique, traditionnel et culturel de la région de Tamanarte. Néanmoins, la critique la plus  récurrente que font les habitants est que la programmation du moussem doit être revue puisqu’elle coïncide avec  le commencement de l’année scolaire.   Ce qui fait que les étudiants quittent les bancs de l’école  ou retardent la rentrée scolaire jusqu’à la fin du moussem,  chose  qui influe sur le processus d’enseignement/ apprentissage. La solution la plus plausible est de programmer cette rencontre pendant la fin des vacances estivales.

________________________

* La région  s’étend sur une superficie de 4362 klm ² peuplée  par  un nombre de population qui a atteint, d’après le recensement de 2004, 7217 habitants. Ce  nombre d’habitants est  réparti sur 4306 familles.

Rédigé par raja abdelkader

Publié dans #occasions et fêtes

Repost 0
Commenter cet article