Un texte et quatre réflexions féminines.

Publié le 17 Décembre 2013

 

imageshh.jpeg

    Lors d’un travail de réflexion proposé aux élèves de la troisième année du lycée collégial Omar Ben Jaloune sur un passage du Pain Nu de Mohammed CHOUKRI, les élèves ont accouché par écrit de maintes productions en voici quelques exemples :

Le texte  objet de réflexion :

     ״Un jour avant notre départ, j’ai revu la jeune fille qui m’avait donné une galette au miel. Je lui annonçai notre départ à Tétouan. Elle me prit par la main et m’emmena chez-elle. Je mangeai du pain complet trempé dans du beurre et du miel, puis elle m’offrit une belle pomme rouge et  une poignée d’amandes. Mieux, elle me lava le visage et les membres. Etais-je son petit frère ou son jeune fils ? Elle me peigna les cheveux. Je sentais ses mains douces sur mon front et mon visage. Elle me parfuma et me mit en face d’un miroir. J’y ai beaucoup plus regardé son visage que  je ne m’y suis vu. Elle prit ma tête entre ses mains avec délicatesse, comme moi  je prenais un moineau entre mes doigts. Ne pas faire mal (…..) j’ai pensé à elle comme une sœur qui ne serait pas la fille de ma mère ״.

Mohammed CHOUKRI, Le Pain Nu ( autobiographie). Traduit en français par Taher BENJELLOUN. Ed. Maspero.

 

La première réflexion : Ilham EZZABOUR.

    A mon avis l’auteur est un personnage étrange dans ce texte  car il parle d’un souvenir heureux,  mais en même temps  je pense qu’il parle d’un souvenir malheureux puisqu’il a besoin du pain complet et d’une belle pomme rouge.

    Cela montre que sa famille est pauvre, il a aussi besoin de tendresse.

La deuxième réflexion : Aϊcha HAJOUI.

    Je trouve que le personnage de CHOUKRI  l’enfant manque d’amour familial et il parle de son enfance et ses souvenirs de façon malheureuse.

    Il a besoin de tendresse parce qu’il pensé à la fille comme sa sœur.

La troisième réflexion : Nouhayla HOUMAYNI.

    Je trouve que le personnage de CHOUKRI est un personnage malheureux car il a une mauvaise relation avec son père et des conflits avec sa famille.

    Il besoin aussi de tendresse. Et même s’il rencontre des problèmes, CHOUKRI est devenu un grand écrivain.

La quatrième réflexion :  Asmaa AGOURAM.

    CHOUKRI  se présente dans le texte comme un personnage sensible aux bons gestes  et reconnaissant envers les gens qui lui ont apporté de l’aide. Il n’a pas oublié la jeune fille qui a pris soin de lui, qui lui a donné  à manger et a fait sa toilette.

    On remarque aussi d’après ce texte qu’il évoque la bonne nourriture ce qui nous laisse dire que Mohammed CHOUKRI est issu d’un milieu défavorisé.

 

Rédigé par raja abdelkader

Publié dans #occasions et fêtes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article