Publié le 27 Février 2011

clip imageiiii02

      Les habitants de Fam El Hisn viennent de faire un terme à la manifestation populaire qu’ils ont débutée le vendredi 25 février après avoir procédé à un débat avec le gouverneur de la province et d’autres responsables. Il a été décidé, conséquemment,  de répondre aux revendications de la population dans un délai de 15 jours comme le précisent quelques habitants. .  

Voir les commentaires

Rédigé par raja abdelkader

Publié dans #société

Repost 0

Publié le 26 Février 2011

clip image00iii2

       Les habitants de  Fam El Hisn  organisent une manifestation populaire   à partir du  vendredi 25 février. En fait,   la population de cette localité s’est rassemblée   à quelques encablures de la municipalité pour faire un appel aux responsables pour agir favorablement à l’égard de   leur dossier revendicatif,  surtout que le débat avec le gouverneur de la province de Tata,  qui a eu lieu au sein de La municipalité le 22 février, n’a pas abouti à des solutions  satisfaisantes  comme en témoignent  les habitants.

      clip image0iiiii02Cette  manifestation, qui pourrait se prolonger sur d’autres jours, a pu avoir des retombées  sur plusieurs secteurs ;  Les activités commerciales ont enregistré une paralysie totale puisque les commerçants de la région ont fermé leurs épiceries lors de la première journée  de peur d’être attaqués par les manifestants chose qui n’a pas eu  lieu,  ou encore pour exprimer leur assentiment envers  les manifestants. Les moyens de transport étaient quasi-absents lors du commencement de la  manifestation ;  quelques  autocars ont fait  demi-tour juste à l’entrée de la région.

      clip_imappppppppge002.jpgPar ailleurs, les élèves ont quitté les bancs de l’école, a titre d’illustration : Le lycée collégial Bani a inscrit un taux d’absence assez important. En outre,  la quasi-absence des élèves a été  assurément constatée    au  lycée qualifiant Essalam,  ce qui explique en grande partie  que les élèves participent à ces rassemblements publics.

      Il y a  lieu de dire   que les revendications de la population sont conçues de la part  de l’opinion publique comme étant justes et normales. Le dossier revendicatif compte 27 points portant sur plusieurs questions telles que le recrutement des diplômés chômeurs de la région, l’amélioration des services sanitaires, et bien d’autres revendications. 

_________

N.B: La  deuxième photo : les forces de sécurité devant la municipalité de Fam El Hisn.

Voir les commentaires

Rédigé par raja abdelkader

Publié dans #société

Repost 0

Publié le 8 Février 2011

     clip image00iiii2

      clip imagetttt002Les recherches archéologiques effectuées au niveau de la région de Tata ont pu montrer  que la région se distingue par la présence de plus de 150 sites où on peut trouver des gravures, les habitants ajoutent que ces sites dépassent le nombre  déjà déterminé. Ces gravures qui décorent la chaîne montagneuse Bani sont les vestiges d’une civilisation ancienne. Ces vestiges représentent des animaux (éléphants, vaches…) et des symboles dont le sens est resté énigmatiques jusqu’à maintenant.     

      Ces gravures qui remontent à l’âge néolithique    annoncent que la région connaissait une présence ancienne des habitants au même degré sinon davantage qu’à l’époque les conditions étaient fort propices pour favoriser la population.                           

      Les responsables doivent dorénavant penser à conserver ce patrimoine et le protéger, l’idée de créer un musée peut contribuer à la conservation de ce patrimoine.

N.B:

Photo  1: Gravure rupestre à Fam El Hisn.

Photo 2: Montagnes relevant de la Chaîne Bani.

Voir les commentaires

Rédigé par raja abdelkader

Publié dans #Histoire et traditions

Repost 0

Publié le 6 Février 2011

clip image002-copie-2

       Les membres du département de la coordination nationale des professeurs licenciés  à Fam El Hisn ( Tata) font les derniers préparatifs pour  la participation au sit-in ouvert, qui aura lieu à partir de 8 février 2011 devant le ministère de l’éducation nationale à Rabat, pour inciter les responsables pédagogiques à répondre aux revendications légitimes de la coordination.   Vive l’unité des licenciés.

Voir les commentaires

Rédigé par raja abdelkader

Publié dans #enseignement

Repost 0

Publié le 5 Février 2011

Vendredi 28 janvier 2011 :

         clip imagkke002Aujourd’hui, j’ai suivi un cours de patriotisme  en pleine mosquée ; on pouvait comprendre aisément que le gouvernement vibre de peur comme un chaton  devant une chienne enragée : Les réactions des autorités lorsqu’une personne s’est brûlée récemment  à Safi est potentiellement révélateur. Le comportement des responsables se trouve métamorphosé, le discours makhzenien s’est adouci en sus.  D’ailleurs  la circonstance arabe (les émeutes populaires) l’oblige. 

Lundi 31 janvier 2011

        clip image002-copie-1Les gens de mon petit bled m’ont raconté que l’administration est à jour ces derniers jours. 

      Pour avoir des extraits d’acte de naissance, il m’a fallu se rendre à Al Baddouza où ma naissance est déclarée. C’était 9 heures du matin, je n’étais pas le seul à attendre devant les portes grandes ouvertes des bureaux de l’état civil ; il y avait, en fait, un paquet de gens. Nous étions à l’heure certes, mais les fonctionnaires ont raté  le rendez-vous.

       Il fallait attendre une heure pour les voir arriver. Une fois les chaises des bureaux sont occupées on a inauguré la journée   par le fait de  provoquer  des conversations, ou répondre   à des appels téléphoniques en se baladant sur la falaise d’Al Baddouza.

Voir les commentaires

Rédigé par raja abdelkader

Publié dans #critique

Repost 0

Publié le 5 Février 2011

Page 1

            La coordination nationale des professeurs licenciés au Maroc, qui est créée en 2009 pour œuvrer à l’amélioration de la situation des licenciés, vient de lancer une grève ouverte à partir de 3 février 2011. Et ce à l’occasion de la déclaration d’un concours national pour la promotion de l’échelle 9 à  l’échelle10 par les responsables dans le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur,  de la formation des cadres et de la recherche scientifique.

coordi banniere

       En effet, cette décision, qui a vu le jour après un long processus de militantisme ayant duré trois ans, se prête comme une  réponse à l’indifférence totale avec laquelle se comporte le ministère  à l’égard du dossier revendicatif (la promotion par la licence entre autres)  de cette partie des acteurs pédagogique marocains. Ajoutons que cette grève connaitra parallèlement le boycott définitif du concours, l’organisation d’un sit-in ouvert devant le  ministère de l’éducation nationale à partir de 8 février et des manifestations massives dans les différents centres de ce  concours qui aurait lieu  le 26 février 2011.

         Reste à dire en fin de compte que le ministère doit réagir favorablement aux revendications légitimes des licenciés en procédant à la prolongation du décret de la promotion par diplômes qui a eu son terme le13 février 2008  ou encore à toute autre solution qui pourra régler ce dossier de façon radicale et définitive.

Par : RAJA Abdelkader. Adhérent à la coordination. Lycée collégial Bani, Fam El Hisn – Tata.

Voir les commentaires

Rédigé par raja abdelkader

Publié dans #enseignement

Repost 0